"Vous avez la mâchoire d'une femme de 80 ans..." Voilà le diagnostic posé par le stomatologue il y a de ça près de cinq/six ans... Sympa.

Il est vrai que depuis très longtemps, j'ai l'articulation à gauche qui se coince, je n'arrive pas à ouvrir la bouche très grand, ça me fait mal, ça tiraille. Quand je mange, ça fait des drôles de bruits... qui amusent mes petits-enfants ! 

z01

Comme c'était le côté où j'entendais le plus l'acouphène, c'est le dentiste qui m'a suggéré que cela pouvait avoir un lien et m'a conseillé un stomato. Lequel m'a fait des radios et autres examens, pour conclure qu'il n'y avait plus grand-chose à faire, mais qu'il allait me guérir de mes acouphènes. Ah bon ??? J'étais folle de joie. Il m'a expliqué que si ma mâchoire était dans cet état, c'était probablement dû au fait que je la serrais trop et que j'avais les tendons et tout ça en piètre état à force d'être mis à mal. "Vous serrez vos mâchoires tout le temps, non ?" demanda-t-il. Exact. L'anxiété, l'angoisse... je le savais depuis longtemps, et je m'efforçais même depuis un moment, chaque fois que j'y pensais, de détendre mon visage. Par ailleurs, lorsqu'on m'a arraché les quatre dents de sagesse... depuis, j'ai toujours eu mal à l'articulation... "Je vais vous faire une gouttière, précisa le monsieur, comme ça vous ne pourrez pas serrer. Ca va libérer un peu votre articulation et je vous assure que vos acouphènes vont disparaître." Ca n'a rien fait du tout ! Mais rien du tout ! A part déclencher les rires de ma petite-fille quand elle me voyait le matin retirer la "chose" pour la mettre à tremper dans du produit. Ce qui lui a fait dire un jour au restaurant, s'adressant à la serveuse : "Ma Mamie, elle se met un truc dégoûtant dans la bouche !" Fou-rire général... 

Mon dentiste m'a dit par la suite : "Ridicule. Ca ne sert à rien. Vous pouvez jeter votre gouttière à la poubelle. Au lieu de serrer les dents, vous serrez le plastique..." Ce qui n'était pas faux. A partir de là, j'ai fait très attention chaque jour à détendre ma mâchoire et, même si elle reste très fragile, je m'aperçois que ça me fait du bien. 

Seulement le mal est fait. D'ici dix ans... je serai peut-être obligée de manger que de la purée et de la bouillie ! 

J'ai tout le temps peur de rester coincée quand je vais chez le dentiste, car il vous ouvre la bouche en grand et il force. Pour ma parodontite, je lui ai dit de bien faire attention, parce que le détartrage précédent m'a laissé des séquelles pendant trois semaines.

z02

Le matin, quand je me réveille, bouche fermée, je fais bouger ma mâchoire très doucement dans tous les sens ; elle est très ankylosée par la nuit et ça craque. Ca la dérouille. Après je peux attaquer la journée... Je ne dois pas manger de choses dures ou caoutchouteuses, le pain, la viande... J'ai trouvé le truc, quand je suis embêtée je serre avec mes incisives puis je m'aide de mes mains pour tirer. Pas très élégant mais efficace. 

En tout cas, à chaque fois ça fait rigoler les mômes... et ça c'est plutôt pas mal, non ?

Illustration : film Austin Powers