J'ai commencé à faire de la BD... en sixième. Bien que très bonne élève, je n'écoutais pas les cours, ça ne m'intéressait pas ; j'ai toujours été autodictate, et j'apprenais le soir à la maison, avec les livres. Et donc, à l'école, je dessinais. Je faisais des mini-BD et mes copines trouvaient ça très rigolo.

Il faut dire que j'étais une lectrice assidue des magazines Pif Gadget, Spirou (que je piquais à mon frère) puis Pilote. Je consommais aussi du Donald Parade, des Placid et Muzo poche, etc. etc. Puis bien sûr les Tintin et les Astérix.

img152

Ensuite, j'ai élaboré des BD beaucoup plus "sérieuses", en travaillant l'intrigue et en soignant les dessins, colorés à la peinture. Mais je n'avais pas trop le temps ; il fallait quand même bosser un minimum pour passer les divers examens.

A vingt ans (mais pas encore très mûre...), j'ai créé un petit magazine, Saturnus, avec couverture, éditorial, articles, courrier des lecteurs, BD... J'ai sorti trois numéros. Trop marrant ! J'aime bien les regarder de temps en temps !

J'aurais adoré être dessinateur de BD. Ca faisait partie de mes plans quand je disais à mes parents que je voulais entrer aux Beaux-Arts.

Depuis, j'ai lu de la BD adulte et j'admire les dessins ! J'adore Enki Bilal, The Walking Dead ou les récits historiques. Je me plais à examiner tous les détails... et aussi - j'adore - les BD historiques. Malheureusement j'ai totalement arrêté, ça coûte une fortune. 

La bibliothèque ? Y en a pas dans mon patelin de m*** Enfin si, une, mais il n'y a jamais rien de ce que je veux. Une fois, j'ai voulu me débarrasser (pour faire de la place) d'un paquet de bouquins, en bon état... ils me les ont refusés, en disant qu'ils en avaient déjà assez comme ça ! C'est vous dire...