J’adore l’Histoire, les romans, les séries, les films, qui se passent autrefois, et bien sûr les documentaires. J’ai mes périodes de prédilection : la Renaissance et le XIXe, mais tout le reste m’intéresse aussi, en fait.

Curieusement, à l’école, ça m’ennuyait et je n’écoutais qu'en diagonale. Sauf l’histoire d’Henri VIII et de ses 6 femmes (j’y reviendrai…) qui m'a très fortement marquée.

z32

Elisabeth Ière... je ne m'en lasse pas...

La passion est venue très bizarrement…. Avec une chanson de Mylène Farmer ! J’étais très fan quand elle a débuté, et dans Sans contrefaçon, elle parlait du Chevalier d’Eon. Je chantais toute la journée, et ça m’agaçait de plus en plus de ne pas savoir qui était ce fameux chevalier ! Alors bien sûr j’ai cherché (dans le dictionnaire ; on n’avait ni Google ni Wiki à cette époque) et j’ai fait connaissance avec cet énigmatique personnage du XVIIIe, diplomate et espion français, qui s’habillait en femme. Dans la foulée je suis allée à la librairie voir si je ne trouvais pas un livre sur lui (on n’avait pas non plus Amazon). Non, rien de disponible. Le libraire m’a alors conseillé un roman de Nicole Avril, Monsieur de Lyon, qui se passait à la même époque. Un étrange bourreau, au regard doux… voire féminin. Cela m’a beaucoup plus… et je n’ai plus cessé de lire des livres d’histoire !

J'ai lu des tonnes de biographies mais j'ai arrêté. Je ne peux pas tout faire, et je préfère le roman historique, quand il est écrit par des gens sérieux évidemment. 

Ce que j'aime dans l'histoire : la possibilité de vivre une autre vie, de connaître le quotidien, les événements, les grands personnages, tout ce qui a fait que notre monde est ce qu'il est aujourd'hui. Je suis à chaque fois époustouflée, par exemple, quand je me penche sur les Romains ; à chaque fois je m'exclame "Mais bon sang, ils avaient déjà tout inventé !" L'ingéniosité de l'homme me fascine, sa connerie aussi... Au travers des guerres, j'analyse ce besoin de conquête, de pouvoir, irrépressible. Quand on connaît bien le passé, on comprend mieux les situations d'aujourd'hui, pays par pays. Je suis d'ailleurs tout autant passionnée par la géopolitique, qui est la prolongation de l'Histoire proprement dite.

z35

Nous vivons en ce moment une révolution technologique, qui bouleverse la face du monde, exactement comme au XIXe siècle. Des boulots qui disparaissent au profit d'autres, mais des tas de laissés pour compte au bord de la route. Une nouvelle façon de vivre. Une nouvelle société.

Pendant un temps, j'étais abonnée à deux revues d'Histoire. Que j'ai arrêtées. Parce que, petit à petit, j'ai quand même mes périodes préférées, alors en vieillissant, comme je sais que je ne pourrai pas tout faire, autant me spécialiser sur mes petits dadas.

Et puis précisons une chose... j'adore aussi l'Histoire pour les costumes. J'aurais adoré être costumière et je ne me lasse pas d'examiner sous toutes les coutures (c'est le cas de le dire) le détail des vêtements, pour les hommes autant que pour les femmes, qu'il s'agisse d'anciens portraits ou de films ou de séries.