Je ne sais plus d'où il sort celui-là...

A quelle époque aurais-tu aimé vivre ?

Sans aucune hésitation : à l'époque victorienne, en Angleterre ! Dans une famille riche, je précise (parce que Oliver Twist... bof). Pour les intérieurs cosy et surchargés, les roses, les jolies robes romantiques, les longs cheveux en chignons et les petits chapeaux élégants. Pour les femmes écrivains, Jane Austen, Charlotte Brontë, Beatrix Potter. Pour tous les autres auteurs de ce temps. Pour la vie plus simple, plus lente, sans JT avec des horreurs quotidiennes, sans talibans, sans droit de vote pour les femmes (ah ah ah... un problème de moins !!! maintenant on ne sait pas pour qui voter, tellement ils sont tous pourris...), sans programme débile à la télé, mais avec le tea time et les soirées devant la cheminée. Pour toutes les incroyables inventions qui déboulaient petit à petit et allaient révolutionner les moeurs, mais que - comme Violet dans Downton Abbey - j'aurais été trop vieille pour apprécier à leur juste valeur ! Et pour d'innombrables autres choses. Ou bien alors... à la Renaissance, toujours en Angleterre. A la cour d'Henry VIII ou celle de sa fille Elizabeth Ière.

z25

Jane Eyre, série télé

Quelle est la première chose que tu fais en te levant le matin ?

J'attrape mes lunettes ! Sinon... je ne vois même pas mes pieds !

Si tu pouvais discuter avec une personnalité pendant une heure, ce serait avec qui ?

JoeyStarr. Il me fascine. Il m'a d'abord terrifiée, du temps de NTM, avec ces cris de bête, ses dents en or, ses frasques en tous genres. Et puis le sale gosse a mûri et on a soudain découvert un homme extrêmement intelligent. Pas langue de bois, pas politiquement correct ; tout ce que j'aime. Mais brillant, spirituel, drôle (dans Nouvelle Star... il me faisait hurler de rire !). Ensuite, on l'a vu dans des films... et là encore surprise totale. Non seulement il est excellent mais il dévoile une autre facette insoupçonnée : la douceur. Il n'est pas très beau, mais il dégage un charme fou, par son esprit, toujours en éveil. Un peu comme Gainsbourg. J'aimerais parler avec lui. Je le ferais parler de son enfance, de la musique, du cinéma, de ses fiancées, de ses projets. Et je lui dirais d'arrêter de garder ses lunettes noires quand on lui parle, ce n'est pas poli, et c'est plus intéressant de voir le regard des gens. Et d'arrêter de mettre sa main devant sa bouche. Complexe ? Timidité ? J'éprouve une infinie tendresse pour ce garçon. Tant qu'il me fiche pas une beigne, ce serait vachement cool. Il paraît qu'il est en couple avec Karin Lemarchand depuis peu. Elle remonte dans mon estime... Mais je ne voudrais pas d'elle durant cet entretien.

A ton avis, quelle est la plus grande découverte faite par l'homme ?

Elle reste encore à venir : comprendre qu'on vivrait bien mieux sans se battre les uns contre les autres. La Paix, en somme.

De quel objet ne te sépares-tu jamais ?

... ah ben de mes lunettes, pardi !

z22

Kirsten Vangsness dans Esprits criminels, série

Si tu gagnais au loto, que ferais-tu de ton argent ?

Après m'être octroyé une petite somme pour acheter une maison dans le Pays basque avec piscine, ou dans le Morbihan, ou à Ajaccio, ou un petit appartement à Manhattan et de quoi faire quelques voyages, et distribué un peu autour de moi, j'adorerais devenir Sauveteuse de Ruines. Je suis dingue d'architecture, mais pas seulement pour la beauté du geste ; c'est aussi parce que les pierres me parlent, je sens partout les âmes de ceux qui ont vécu là. Et donc, je ne supporte pas les demeures et les châteaux en ruines... cela me bouleverse, vraiment. Il m'est arrivé d'avoir les larmes aux yeux. Alors j'aimerais racheter des merveilles abandonnées, apaiser les esprits et les faire partir gentiment là où on les attend, restaurer de fond en combles, puis transformer mes beautés en musées ou en hôtels, pour qu'elles revivent.

Quel talent aurais-tu aimé posséder ?

Celui d'écrivain. Depuis que je suis toute petite, j’en rêve. J'ai écrit des milliers pages dans ma vie. J'écris tous les jours. Avant : des romans, des contes, des nouvelles, des lettres, des poèmes, des chansons, des scénarios, et aujourd’hui ce blog, mais aussi des SMS, des messages sur Facebook... Comme toutes mes tentatives pour être publiée (livre ou article) ont capoté lamentablement, j'en conclus que je n'ai pas de talent. Et c'est le seul que j'aurais aimé avoir. Avec la peinture, aussi.

Quelle est la bande originale de ta vie ?

Celle de Barry Lyndon, peut-être. Ou celle d'Amadeus plutôt ! Je suis archi fan de Mozart. J'aime le rock, la pop, le jazz... et Mozart.

Si tu ne pouvais manger qu'un seul plat jusqu'à la fin de ta vie, ce serait lequel ?

Oh bah... des pâtes. A l'italienne bien sûr, pas des coquillettes au beurre, hein. J'ai un million de recettes, dont certaines sont si succulentes que je n'hésite jamais à les faire quand je reçois. C'est d'ailleurs ce que je fais le mieux. Je n'aime pas trop cuisiner. Mais les pâtes, si. C'est simple ou sophistiqué, comme on veut, comme on le sent... et c'est tellement bon ! On peut utiliser tous les restes, être inventif, créatif ! Je ne m'en lasserai jamais. Je dis parfois de temps à autre "Désormais, je ne ferai que des pâtes." Mon mari adore... et la première fois où je l'ai emmené en Italie, il avait peur que leurs pâtes soient moins bonnes que les miennes ! C'est vous dire...

Quel est ton dvd de la honte ? (dvd de la honte = un film que tu adores tout en sachant que c'est un gros navet aux yeux du reste du monde)

Sissi !

z26